La chaîne de tronçonneuse

Vous trouverez sur cette page toutes les informations concernant les chaînes de tronçonneuse. Tout d’abord, les éléments qui les composent et les différents types de chaîne qui existent.

Puis nous nous pencherons en détail sur l’entretien d’une chaîne de tronçonneuse avec notamment les trois phases importantes de l’entretien : l’affûtage, la tension de la chaîne et sa lubrification.

Enfin, nous comparerons les différentes chaînes du marché pour voir où trouver celles de meilleur qualité avec le prix le plus bas.

Description d’une chaîne de tronçonneuse

Les maillons

La chaîne est composée de différents types de maillons :

  • Les maillons d’attache : certains mâles (avec des rivets) d’autres femelles (avec des trous). Ils servent à maintenir ensemble les autres maillons de la chaîne.
  • Les maillons entraineurs : ils sont composés d’une dent qui pénètre dans le rail du guide et qui va s’imbriquer avec le pignon d’entrainement pour permettre la mise en mouvement de la chaîne.
  • Les gouges : il s’agit des maillons qui vont “attaquer” le bois et permettre la découpe. La chaîne alterne des gouges droites avec des gouges gauches.

Ces différents maillons peuvent être conçus de manière spéciale pour éviter les rebonds.

description chaîne tronçonneuse

Le pas de chaîne

Le pas se calcule en mesurant la distance entre 3 rivets puis en la divisant par deux. Voici les différents types de pas qui existent chez les fabricants :

1/4″.325″3/8″.404″3/4″
6,35 mm8,25 mm9,52 mm10,26 mm19,05 mm

La jauge

La jauge correspond à l’épaisseur du maillon entraineur qui s’insère dans le rail du guide-chaîne. Là encore il en existe différentes épaisseurs :

.043″.050″.058″.063″.080″ et 1.22″
1,1 mm1,3 mm1,5 mm1,6 mm2 mm et 3,1 mm

Jauges utilisées pour l’abattage des arbres

La gouge

La gouge est composée de différentes parties :

  • Le talon et la semelle avant qui représentent les chanfreins de la partie basse de la gouge.
  • Les trous des rivets pour permettre l’attache de la gouge avec les maillons d’attache.
  • Le limiteur de profondeur qui a pour but de déterminer l’épaisseur de matière enlevée par chaque passage de la gouge sur le bois. Et donc l’épaisseur des copeaux produits.
  • Le coin d’attaque est la partie de la gouge qui va, comme son nom l’indique, attaquer le bois au premier abord.
  • Les platines supérieures et latérales qui vont quant à elle “racler” le bois pour produire les copeaux.
  • Le goulet situé entre les platines et le limiteur de profondeur est la partie creuse qui va donner la forme arrondie aux copeaux de bois.
Gouge d'une chaîne de tronçonneuse

Choisir sa chaîne de tronçonneuse

Le choix d’une chaîne de tronçonneuse se fera en fonction de l’utilisation que vous voulez faire de votre tronçonneuse et du type de travail de coupe à réaliser. Il existe différents types de gouge en fonction des utilisations. C’est donc en fonction du profil de la gouge que devra se faire le choix d’une chaîne plutôt qu’une autre.

Gouge carrée (chisel)

Les gouges à profil carré (chisel) sont utilisées pour les bois durs et nécessite donc une tronçonneuse puissante (> 45 cm³). La coupe est rapide mais l’affûtage de ces chaînes est difficile et le moindre contact avec la terre les émousse. Elles sont donc adaptées pour :

  • Les tronçonneuses thermiques
  • Les tronçonneuses professionnelles
  • Les guides plutôt longs (40 cm, 45 cm, 50 cm)
  • Tronçonner les bois durs ou secs
  • Réaliser des coupes en long (ou longitudinale)
gouge carrée

Gouge demi-ronde (semi chisel, micro chisel et micro lite)

Les gouges à profil demi-rond (semi chisel, micro chisel et micro lite) représentent un intermédiaire entre les rondes et les carrés. Elles permettent de couper les bois tendre et les bois durs tout en s’émoussant moins facilement que les gouges carrées. Elles représentent donc un bon compromis.

  • Les gouges semi-chisel sont utilisables par les tronçonneuses de moyennes et grosses cylindrées (jusqu’à 100 cm³).
  • Les gouges micro chisel sont quant à elle adaptées aux tronçonneuses de faible et moyenne puissance (entre 38 cm³ et 60 cm³).
  • Tandis que les gouges micro lite s’utilisent pour les tronçonneuses de petite cylindrée (34 cm³ à 50 cm³).

Elles sont adaptées pour :

  • Les tronçonneuse thermiques pour particuliers.
  • Les tronçonneuse électriques puissantes.
  • Les guides de 30 cm à 50 cm.
gouge demi-ronde

Gouge ronde (chipper)

Les gouges à profil rond (chipper) sont adaptées aux bois tendres et leur vitesse de coupe est réduite du fait de l’angle d’attaque moins fort que pour les gouges carrées. Ces gouges sont les plus faciles à réaffûter et sont tolérantes en cas de contact avec la terre. De plus, elles ne nécessitent pas de tronçonneuses puissantes. Les chaînes équipées de ces gouges sont donc utilisées pour :

  • Les tronçonneuses électriques ou thermiques peu puissantes
  • La coupe des racines
  • Les guides de 30 cm à 40 cm
gouge ronde

Les marques de chaîne de tronçonneuse

logo stihl
logo-bosch
logo husqvarna

La plupart des grandes marques de tronçonneuses ont développé leurs propres chaînes pour leurs machines. Nous pourrons citer : Stihl, Husqvarna, Echo mais également Bosch, McCulloch ou Dolmar.

logo oregon

Indéniablement, la marque de chaîne la plus connue au monde reste Oregon. Ce fabricant de guide et de chaîne équipe de nombreuses tronçonneuses quel que soient leurs marques. Oregon produit de nombreuses chaînes de qualité pour toutes tronçonneuses et toutes les utilisation possibles !

logo gt garden
logo-GREENCUT

Certaines marquent plus “petites” ont également développé leurs propres chaînes de tronçonneuses. Certaines sont d’ailleurs adaptables à d’autres modèles et d’autres marques. Nous pouvons citer : GT Garden, Greencut, Ryobi, Timberpro.

logo tallox

Enfin, certaines entreprises se sont spécialisées dans la conception et la fabrication de guide et de chaîne universelles, adaptables à beaucoup de marques et de modèles. Il y a par exemple : Tallox, Ozaki.

Changer sa chaîne de tronçonneuse

Quand changer sa chaîne de tronçonneuse

Reconnaitre une chaîne usée

Il convient de changer sa chaîne de tronçonneuse lorsque celle-ci est usée. Pour savoir si un chaîne est usée, de nombreux fabricants indiquent sur leurs chaînes des repères d’usure pour savoir quand changer la chaîne. Lorsque ces repères sont atteints, la chaîne doit être remplacée. Ces repères d’usure sont normalement placés sur la gouge au niveau de l’angle d’affutage. Ainsi, à chaque affutage de la chaîne par l’utilisateur, l’application de la lime réduit petit à petit la durée de vie de la chaîne. D’autres indicateurs d’usure peuvent exister selon les marques et peuvent être placés sur différents endroits des maillons.

chaîne tronçonneuse usée

Un autre indicateur permettant de connaitre l’usure de la chaîne consiste à vérifier la tension de celle-ci. Les chaîne usées se détendent au fur et à mesure de leurs utilisations jusqu’à devenir “détendue”. Si vous ne pouvez plus tendre votre chaîne, c’est à dire si en la tendant au maximum celle-ci reste lâche, il est temps de la remplacer.

chaîne tronçonneuse détendue

Durée de vie d’une chaîne de tronçonneuse

La durée de vie d’une chaîne de tronçonneuse est extrêmement variable d’une chaîne à l’autre. En effet, de nombreux facteurs influent sur l’usure de la chaîne :

  • La qualité de la chaîne à la base
  • L’utilisation de la chaîne : une utilisation intensive sur du bois dur usera plus rapidement la chaîne.
  • L’entretien du dispositif de coupe : entretenir correctement la chaîne, le guide-chaine et le pignon d’entrainement augmentera la durée de vie de la chaîne.
  • La bonne lubrification du dispositif de coupe : primordial pour augmenter la durée de vie.
  • Le bonne tension de la chaîne augmentera également la durée de vie de celle-ci.
  • Le bon affûtage de la chaîne : une chaîne mal affutée s’usera plus rapidement.
Tronçonneuse usage professionnel

Comment changer une chaîne de tronçonneuse

Pour pouvoir changer votre chaîne de tronçonneuse vous allez devoir au préalable retrouver ses caractéristiques. Les plus fiables restent la marque de la chaîne et son modèle. Or, il s’agit souvent d’informations que vous n’avez plus en votre possession, sauf à avoir gardé l’emballage ou la boite d’origine. Si vous ne possédez pas ces informations, vous allez devoir déterminer les caractéristiques de votre chaîne actuelle. A savoir :

  • Le nombre de maillons
  • Le pas
  • La jauge
  • Le profil (des gouges)
chaine tronçonneuse

Comment mesurer une chaîne de tronçonneuse

Medsurer chaîne tronçonneuse

Pour connaître la longueur d’une chaîne de tronçonneuse, il suffit de compter le nombre de maillons entraineurs : c’est à dire les maillons avec les petites dents triangulaires situées à l’intérieur de la chaîne. La méthode la plus simple pour mesurer sa chaîne de tronçonneuse sans se tromper consiste à :

  1. étaler votre chaîne sur une surface plane,
  2. marquer avec un feutre le premier maillon à compter,
  3. compter les maillons les uns après les autres.

Vous pouvez aussi :

  1. étaler votre chaîne sur une surface plane de manière à ce que les maillons entraineurs soient situés les uns en face des autres de part et d’autre de la chaîne,
  2. marquer avec un feutre la première paire de maillons à compter,
  3. compter les maillons deux par deux.

Vous connaitrez ainsi facilement la dimension de votre chaîne de tronçonneuse.

Comment retrouver les caractéristiques d’une chaîne de tronçonneuse

guide-chaine Stihl

Les autres caractéristiques de la chaîne peuvent être mesurées en suivant les indications vues précédemment :

  • Pas : mesurez la distance entre 3 rivets puis divisez la par deux. Vous devez obtenir l’une des valeurs standards vues précédemment.
  • Jauge : mesurez l’épaisseur du maillon entraineur. Vous devez obtenir l’une des valeurs standards vues précédemment.
  • Profil de la gouge : il n’est pas obligatoire de reprendre le même profil de gouge que celui utilisé par votre chaîne actuelle. Cela dépendra surtout du type d’utilisation que vous voudrez faire de votre tronçonneuse ainsi que de ses caractéristiques. Reportez-vous à la section concernée pour faire votre choix correctement.

A noter que pour éviter certaines erreurs, les fabricants indiquent sur les guides les caractéristiques des chaînes adaptées à ces guides-chaîne. Vous pouvez également vous référer à la notice fournie avec la machine.

Comment monter une chaîne de tronçonneuse

Une fois la nouvelle chaîne en votre possession, il convient de la monter correctement sur votre tronçonneuse.

Dans quel sens monter sa chaîne de tronçonneuse

Il n’est pas forcément aisé, surtout lorsque l’on débute avec ce genre d’outils, de savoir dans quel sens il faut monter la chaîne de la tronçonneuse. Voici donc une petite astuce : il vous suffit de regarder votre chaîne et de trouver une gouge, sur celle-ci identifier le coin d’attaque, c’est à dire l’angle aiguisé qui va “attaquer le bois”. Cet angle d’attaque, lorsqu’il est situé sur le dessus du guide, doit se déplacer vers le nez du guide.

sens chaine tronçonneuse
sens chaîne sur guide chaîne Ryobi

Une autre astuce consiste à regarder le guide de votre tronçonneuse. De nombreux fabricant indiquent, via un pictogramme représentant une gouge, le sens de montage de la chaîne.

Comment démêler une chaîne de tronçonneuse

Lorsque vous montez une chaine neuve ou une chaîne que vous stocké temporairement, il arrive que celle-ci soit complètement emmêlée. Voici d’abord un conseil pour que cela ne se reproduise pas : stockez vos chaîne en les accrochant à la verticale à un crochet ou à un clou. Ainsi, elles ne risqueront pas de s’emmêler. Si malgré cela vous vous retrouvez avec une chaîne emmêlée, voici comment procéder :

  1. Graissez votre chaîne avec de l’huile de lubrification de chaîne,
  2. Prenez la chaîne par deux boucles opposées l’une de l’autre (une dans chaque main), et laissez pendre le reste entre les deux,
  3. Augmentez petit à petit le diamètre de chaque boucle tout en gardant chacune des boucles dans vos mains,
  4. Une fois que chaque boucle est assez grande (plus ou moins 10 cm de diamètre), penchez vos mains vers l’avant (ou vers l’arrière selon comment sont formées les boucles) jusqu’à ce que la chaîne pendante entre les boucles se place en haut (à la verticale) par rapport aux boucles,
  5. Faites ensuite glisser la chaîne pendante (qui se retrouve donc en haut après la bascule) le long des boucles pour démêler l’enchevêtrement de la chaîne,
  6. Répétez ces opérations jusqu’à ce que la chaîne soit entièrement démêlée.

N’oubliez pas de vous équiper de gants épais et de lunettes pour mener à bien se démêlage.

chaine tronconneuse emmelée

L’entretien de la chaîne

La tension de la chaîne

Une mauvaise tension de la chaîne peut entrainer des problèmes sur le guide, la chaîne et peut provoquer l’effet de kickback (rebond). Il faut donc vérifier la tension très régulièrement avant et pendant l’utilisation. Pour vérifier la tension d’une chaine de tronçonneuse :

  1. Munissez-vous de gants et posez votre tronçonneuse sur une surface plane,
  2. Tirez sur le bas de la chaîne : celle-ci doit à peine pouvoir sortir du guide et doit revenir en place rapidement lorsque vous la relâchez.
Copeaux lors de l'utilisation d'une tronçonneuse
Réglage de la tension d'une chaîne de tronçonneuse Husqvarna

Pour régler la tension de la chaîne suivez les étapes ci-dessous :

  • Éteignez le moteur.
  • Desserrez les écrous de serrage du guide.
  • Relevez le guide par le nez.
  • Réglez la tension de la chaîne.
  • Resserrez les écrous de serrage.
  • Testez la tension.

Pour cette opération, vous aurez besoin de gants, d’un tournevis plat et de clés à pipe. Le tension de la chaîne doit être vérifiée régulièrement pendant la première demi-heure d’utilisation car la chaîne va naturellement se détendre en chauffant. Une fois la session de travail terminé, n’oubliez pas de détendre la chaîne qui va se rétracter en refroidissant et pourrait endommager le dispositif de coupe.

La lubrification de la chaîne

La lubrification de l’ensemble du dispositif de coupe (chaîne, guide et pignon) est essentielle pour éviter la casse. Lors de l’utilisation d’une chaîne neuve voici quelques indications à respecter :

  • Laissez tremper la chaîne pendant une nuit dans de l’huile pour que celle-ci soit bien imprégnée.
  • Avec une pompe manuelle, ajoutez de l’huile sur le guide et la chaîne avant d’allumer votre tronçonneuse.
  • Une fois la tronçonneuse allumée, faites tourner la machine à faible régime pour bien lubrifier le dispositif de coupe.
Huile de chaîne pour tronçonneuse
Trous de lubrification du guide-chaîne

Des précautions sont également à prendre avant, pendant et après l’utilisation de la tronçonneuse :

  • Avant le démarrage, vérifiez le niveau d’huile du réservoir et assurez-vous de l’étanchéité de celui-ci.
  • Pendant l’utilisation, vérifiez régulièrement le niveau d’huile et re-faites le plein en même temps que le carburant.
  • Vérifiez régulièrement que la lubrification se fait correctement. De l’huile doit suinter le long du guide et lorsque vous orientez votre tronçonneuse vers le sol en la faisant tourner à moyen régime, de l’huile doit gicler sur le sol.
  • Débouchez régulièrement les orifices de lubrification présents sur le guide qui peuvent se boucher à cause des copeaux.

Une fois votre session de travail terminée, nettoyez correctement le dispositif de coupe et les orifices de lubrification. Faites également le plein du réservoir d’huile.

Les limiteurs de profondeur

Le réglage correcte des limiteurs de profondeur de la chaîne est indispensable tant d’un point de vue des performances de la chaîne que d’un point de vue de la sécurité de l’utilisateur. Le réglage des limiteurs de profondeur doit se faire une fois la tension de la chaîne réalisée. Vous aurez besoin pour cela d’une jauge de profondeur dont les caractéristiques doivent être les mêmes que celle de votre chaîne. Il faudra vérifier l’état d’usure des limiteurs tous les deux ou trois affûtage de chaîne.

Limiteurs de profondeur d'une chaîne de tronçonneuse
Réglage des limiteurs de profondeur

Pour régler les limiteurs de profondeur, procédez comme suit :

  • Placez la jauge de profondeur sur la gouge.
  • Limez le limiteur de profondeur si celui-ci dépasse de la jauge (avec une lime plate). Vous devez toujours limer de l’intérieur du maillon vers l’extérieur. Prenez garde de ne pas limer les autres maillons alentours.
  • Une fois la bonne hauteur obtenue, arrondissez l’angle avant du limiteur de profondeur (toujours avec la lime plate) pour lui rendre sa forme originale.

L’affûtage de la chaîne

Avec une chaîne correctement affûtée, vous n’avez pas besoin de forcer pour couper le bois : une simple pression suffit pour réaliser la coupe. Si la chaîne est mal affûtée, non seulement vous forcerez sur la machine et vous vous épuiserez plus vite. Mais vous userez aussi votre tronçonneuse plus rapidement. Pour savoir si une chaîne est bien affûté, observez les copeaux produits lors de la coupe : si les copeaux sont épais c’est que votre chaîne est bien affûtée. Si votre engin produit des copeaux très fin ou de la poussière c’est que votre chaîne a besoin d’un affûtage. Évitez également de faire entrer votre chaîne en contact avec le sol car la terre est un abrasif qui émoussera rapidement votre chaîne.

Affûtage d'une chaîne de tronçonneuse
Chaîne de tronçonneuse et lime ronde

Avant d’affûter votre chaîne, vous devrez préalablement avoir régler la tension et les limiteurs de profondeur. Pour l’affûtage, vous aurez besoin au minimum d’une lime ronde, d’un porte lime et d’un étau de maintien. Procédez ensuite comme suit :

  • Placez le porte lime sur la platine supérieur et le limiteur de profondeur de la gouge.
  • Affûtez les gouges en limant de l’intérieur vers l’extérieur (toujours en poussant). Faîtes en entier l’un des côté de la chaîne en maintenant correctement le porte-lime et faites ensuite le second côté de la chaîne.
  • Vérifiez qu’il ne reste pas de traces d’usure sur les gouges et revérifiez les limiteurs de profondeur ainsi que la longueur des gouges qui doivent être égales.

Réparer une chaîne

Dans certains cas vous aurez besoin de réparer votre chaîne de tronçonneuse. En effet, si seulement un seul maillon est endommagé, il serait dommage de racheter une chaîne neuve. Pour cela, vous aurez bien entendu besoin des maillots de rechange mais également d’une riveteuse et d’une dériveteuse. Vous devrez aussi possédez les équipements de protection pour évitez les éclats lors du dérivetage : gants, lunettes et masque de protection. Outre le remplacement des maillons, vous devrez être capable de diagnostiquer les problèmes de coupe rencontrés par votre tronçonneuse :

  • Pourquoi coupe-t-elle de biais ?
  • D’où vient l’usure anormale de certains maillons ?
  • Pourquoi la chaîne s’émousse-t-elle rapidement ?
  • Qu’est-ce qui a causé le serrage des joints de la chaîne ?

Nous ferons donc le point sur les différents remèdes à appliquer en fonction des problématiques.

Réparation d'une chaîne de tronçonneuse

L’achat d’une chaîne

Pour acheter une chaîne de tronçonneuse, vous aurez besoin des caractéristiques suivantes : le pas, la jauge et la longueur (en maillons ou en cm). Ces éléments peuvent être calculés manuellement (voir plus haut) ou vous pouvez généralement les trouver sur le guide-chaine. Différentes marques proposent ensuite des chaînes de tronçonneuses. Vous trouverez ainsi des marques génériques proposant des chaînes s’adaptant à toutes les machines. L’une des plus connues est Oregon. Vous trouverez également les chaînes de marques de constructeur qui s’adapteront particulièrement aux machines de la marque (Stihl, Husqvarna etc.). Le prix pourra varier de 7€ à 23€ la chaîne et la qualité sera également variable en fonction des modèles.

Les problèmes des chaînes de tronçonneuse

Chaîne qui chauffe.

Une chaîne de tronçonneuse qui chauffe n’a rien d’anormal. Jusqu’à un certain point. En effet, la chaîne peut coulisser autour du guide à plus de 300 km/h et elle entre en contact avec le bois : rien de plus normal que la chaîne monte donc en température. Vous ne devez d’ailleurs jamais toucher une chaîne de tronçonneuse à main nue sur une tronçonneuse, même éteinte, sous peine de brûlure. En revanche, si votre chaîne se met à rougeoyer, c’est que celle-ci est en souffrance et qu’elle chauffe trop par rapport à une utilisation normale. Arrêtez immédiatement votre machine si c’est le cas et détendez la tension de la chaîne (en faisant attention de ne pas vous brûler). Ce problème peut provenir d’une session de travail trop intense et trop longue pour la chaîne ou bien d’une chaîne mal lubrifiée et qui de ce fait chauffe trop.

Chaîne qui fume.

Il n’est à priori pas normal qu’une chaîne  se mette à fumer lorsque la tronçonneuse est allumée. Sauf éventuellement en début de travail si la chaîne ou le bois étaient humides. En dehors de ces conditions climatiques particulières, la chaîne ne devrait pas fumer. Un chaîne qui fume est symptomatique d’une chaîne mal lubrifiée : le glissement de la chaîne sur le guide ne se fait plus de manière fluide ce qui engendre un frottement et donc de la fumée. Si cela vous arrive, vérifiez donc impérativement le système de lubrification de votre tronçonneuse et de votre dispositif de coupe.

Chaîne qui saute ou qui déraille.

Une chaîne qui saute ou qui déraille est un situation dangereuse pour l’utilisateur car la chaîne qui tourne à pleine vitesse peut potentiellement blesser celui-ci. Cette situation peut être dues à différentes choses :

  • Une chaîne mal tendue (sous-tendue) : solution => retendez votre chaîne.
  • Une usure du guide chaîne : les rails de guide-chaîne peuvent être usés et ne plus guider suffisamment la chaîne dans la rainure. solution => changez votre guide-chaîne.
  • Une usure des dents (pas des gouges) de la chaîne : si celles-ci sont usées, une jauge trop petite peut provoquer du jeu dans la rainure du guide et provoquer des sauts ou un déraillement. La même chose peut se produire la longueur des dents est courte en lien avec un usure prononcée. solution => changez votre chaîne.
  • Une chaîne inadaptée à votre travail de coupe : si vous tentez de couper un rondin de bois très dur et très épais avec une chaîne à gouge ronde (adaptée plutôt aux bois tendres), il se peut qu’en forçant trop, la chaîne saute ou déraille du guide. solution => montez une chaîne plus adaptée à votre travail de coupe (une gouge carrée ou demi-ronde pour notre exemple).

Chaîne qui se détend.

Une chaîne qui se détend lorsque l’on utilise une tronçonneuse est normal. En effet, tournant autour du guide, la chaîne chauffe et se détend comme n’importe quel alliage métallique. C’est pour cela qu’il faut constamment vérifier la tension de votre chaîne de tronçonneuse au cours de son utilisation. Si la chaîne se détend de manière anormale alors qu’elle était tendue correctement, il peut s’agir d’un défaut dans le système de tension de la chaîne. Solution => vérifiez le système de tension de la chaîne. C’est particulièrement vrai pour les systèmes de tension sans outils.

Chaîne qui ne tourne pas.

Dans les 3/4 des cas, une chaîne de tronçonneuse qui ne tourne pas alors que la machine est allumée et que l’on appuie sur le bouton ds gaz est due au frein de chaîne qui est enclenché. En effet, lorsque l’on démarre une tronçonneuse, il est recommandé (obligatoire) d’enclencher le frein de chaîne en le poussant vers l’avant, il arrive souvent que l’utilisateur oublie de le ramener vers lui pour le désenclencher avant de commencer la coupe. Solution => désenclenchez le frein de chaîne.

Si le problème ne vient pas de là, les causes peuvent être multiples. Il peut s’agir :

  • De l’interrupteur qui dysfonctionne.
  • De la chaîne qui est mal montée : vérifiez le sens.
  • Du pignon d’entrainement qui est usée et n’entraine plus la chaîne.
  • Du guide qui est usé et ne laisse plus coulisser la chaine.
  • Du frein de chaîne qui reste enclenché.

Chaîne qui bloque.

Si votre chaîne se bloque tout à coup pendant que vous utilisez votre tronçonneuse, plusieurs choses sont à contrôler :

  • Vérifiez que vous n’avez pas enclenché le frein de chaîne par erreur.
  • Vérifiez que la chaîne n’est pas prise en tenaille dans le bois : cela peut arriver lorsque vous couper une branche ou un rondin en tension.
  • Vérifiez les éléments suivant pour détecter d’éventuelles pannes :
    • Dispositif de coupe, et notamment le pignon d’entrainement.
    • Bouton des gaz.
    • Système de frein de chaîne

Chaîne qui coupe de travers.

Si votre chaine coupe de travers ou en biais, le problème ne vient pas nécessairement de la chaine en elle-même mais peut-être d’un autre élément du dispositif de coupe. Vérifiez donc les éléments suivants :

  • La chaîne : si celle-ci est usée ou mal aiguisée, il est possible qu’elle ne coupe plus droit.
  • Le pignon d’entrainement : une usure prononcée du pignon peut éventuellement entrainer une coupe de travers.
  • Le guide-chaîne : un guide-chaine tordu, ou avec des rails usés est l’une des causes principales si la chaîne coupe de travers.

Chaîne qui ne graisse pas ou plus.

Si votre chaine ne se lubrifie plus, il s’agit d’un problème relativement grave à régler urgemment. En effet, une chaîne pas ou mal lubrifiée peut provoquer de graves problème pour la tronçonneuse et le dispositif de coupe. Si votre chaîne ne se graisse pas lorsque vous utilisez votre tronçonneuse, voici les points à regarder :

  • Vérifiez que le réservoir d’huile de chaîne est bien rempli : celui-ci peut se vider relativement rapidement, il faut donc vérifier très régulièrement son niveau.
  • Vérifiez que l’huile arrive bien au guide chaîne : démontez le guide pour vérifier les orifices de lubrification présents à côté du pignon d’entrainement. Nettoyez-les le cas échéant.
  • Vérifiez que l’huile arrive bien à la chaîne : vérifiez que les orifices de lubrification du guide-chaîne ne soient pas obstrués. Nettoyez-les si besoin.

De manière générale, ces différents contrôles doivent être réalisés avant et pendant l’utilisation de la tronçonneuse, à intervalle régulier.

Chaîne qui ne s’arrête pas.

Une chaîne qui ne s’arrête pas est également un problème sérieux car pouvant entrainer des accidents dangereux. Normalement, les tronçonneuses sont munies d’un frein à inertie qui se déclenche lorsque l’utilisateur relâche le bouton des gaz : le frein s’enclenche automatiquement et doit bloquer la chaîne rapidement plutôt que de la laisser décélérer toute seule. Si votre chaîne continue de tourner lorsque vous relâchez le bouton des gaz, il s’agit donc très probablement d’un problème avec le frein de chaîne. Ce mécanisme étant sensible, il doit être examiné et réparer par un professionnel.

Chaîne qui casse.

Si votre chaîne se casse durant votre l’utilisation de votre tronçonneuse, cela peut provenir de différentes causes :

  • Une chaîne inadaptée au travail de coupe en cours : par exemple si vous utilisez une chaine à gouge ronde pour du bois très dur.
  • Une chaîne usée : si la chaîne est déjà usée et abîmée, elle sera fragilisée présentera plus de risques de se casser.
  • Un dispositif de coupe mal réglé ou en mauvais état : outre la chaîne, un guide et/ou un pignon en mauvais état peuvent entrainer des dégâts directes sur la chaîne. De plus, un chaîne mal tendue (trop ou pas assez), et/ou mal aiguisée peut également entrainer un risque de cassure.
  • Une mauvaise lubrification du dispositif de coupe : nous ne le rappellerons jamais assez, la lubrification de la chaîne est extrêmement importante. Une chaîne mal lubrifiée va chauffer plus rapidement et dans des températures trop importantes ce qui va de fait la fragiliser.

Tous ces critères sont cumulatifs. Il est rare qu’une chaîne se casse pour un seul de ces motifs. C’est souvent l’addition de ces causes qui peut provoquer la casse de la chaîne de tronçonneuse.

Chaîne qui rebondit.

Deux problématiques différentes se cachent derrière cette problématique de “chaîne qui rebondit”.

  • Si votre chaîne “rebondit” sur votre guide : c’est souvent lié au fait que votre chaine est détendue. Réglez la tension de votre chaîne pour résoudre le problème. Si celui-ci persiste, il peut s’agir d’une usure de la chaîne : vérifiez l’état des maillons entraineurs. Ou du guide-chaine : vérifiez l’état des rails du guide.
  • Si votre chaîne “rebondit” sur le bois que vous êtes en train de couper :
    • Il peut s’agir d’une chaîne inadaptée à votre travail de coupe : gouge ronde au lieu d’une carrée pour un bois dur par exemple. Montez une chaîne adaptée au travail en cours.
    • Ou bien votre chaîne est mal aiguisée ou détendue : celle-ci ne pénètre alors pas dans le bois à couper. Aiguisez votre chaine et réglez sa tension.
    • Votre tronçonneuse n’est peut-être pas adaptée à votre travail de coupe : sa cylindrée et sa puissance sont trop faibles pour venir à bout du bois que vous tentez de couper.
    • Vous utilisez une mauvaise technique pour couper votre bois : si vous tronçonnez avec le nez du guide de votre tronçonneuse, il peut se produire ce que l’on appelle un effet de rebond (kickback en anglais) qui projette la tronçonneuse vers vous. Ce phénomène est très dangereux. Pensez à tronçonner avec le bas du guide-chaîne, le plus proche de la poignée de la tronçonneuse (loin du nez) en vous aidant de la griffe de maintien.

Chaîne qui tourne toute seule au ralenti.

Ce phénomène se produit lorsque la tronçonneuse est allumée mais que n’appuyez pas sur le bouton des gaz. Il se peut à ce moment là que votre chaîne tourne légèrement toute seule au ralenti. Ce problème n’est pas dû à la chaîne en elle-même ni même au dispositif de coupe. Il s’agit d’un problème de réglage du moteur et plus spécifiquement du carburateur. Il convient donc de régler le ralenti du carburateur avec la ou les vis de ralenti (H et L). Reportez vous à la notice de votre tronçonneuse pour connaitre les réglages précis à effectuer.

Vous avez aimé cette page ?

Partagez-la sur vos réseaux sociaux préférés.

Vous n’avez pas trouvé ce que vous cherchez ?

La réponse est sans doute ailleurs.