La chaîne de tronçonneuse 2017-03-16T12:53:19+00:00

La chaîne de tronçonneuse

Vous trouverez sur cette page toutes les informations concernant les chaînes de tronçonneuse. Tout d’abord, les éléments qui les composent et les différents types de chaîne qui existent.

Puis nous nous pencherons en détail sur l’entretien d’une chaîne de tronçonneuse avec notamment les trois phases importantes de l’entretien : l’affûtage, la tension de la chaîne et sa lubrification.

Enfin, nous comparerons les différentes chaînes du marché pour voir où trouver celles de meilleur qualité avec le prix le plus bas.

La composition de la chaîne

La chaîne est composée de différents types de maillons :

  • Les maillons d’attache : certains mâles (avec des rivets) d’autres femelles (avec des trous). Ils servent à maintenir ensemble les autres maillons de la chaîne.
  • Les maillons entraineurs : ils sont composés d’une dent qui pénètre dans le rail du guide et qui va s’imbriquer avec le pignon d’entrainement pour permettre la mise en mouvement de la chaîne.
  • Les gouges : il s’agit des maillons qui vont “attaquer” le bois et permettre la découpe. La chaîne alterne des gouges droites avec des gouges gauches.

Ces différents maillons peuvent être conçus de manière spéciale pour éviter les rebonds.

Le pas se calcule en mesurant la distance entre 3 rivets puis en la divisant par deux. Voici les différents types de pas qui existent chez les fabricants :

1/4″.325″3/8″.404″3/4″
6,35 mm8,25 mm9,52 mm10,26 mm19,05 mm

La jauge correspond à l’épaisseur du maillon entraineur qui s’insère dans le rail du guide-chaîne. Là encore il en existe différentes épaisseurs :

.043″.050″.058″.063″.080″ et 1.22″
1,1 mm1,3 mm1,5 mm1,6 mm2 mm et 3,1 mm

Ces jauges sont utilisées pour l’abattage des arbres

La gouge est composée de différentes parties :

  • Le talon et la semelle avant qui représentent les chanfreins de la partie basse de la gouge.
  • Les trous des rivets pour permettre l’attache de la gouge avec les maillons d’attache.
  • Le limiteur de profondeur qui a pour but de déterminer l’épaisseur de matière enlevée par chaque passage de la gouge sur le bois. Et donc l’épaisseur des copeaux produits.
  • Le coin d’attaque est la partie de la gouge qui va, comme son nom l’indique, attaquer le bois au premier abord.
  • Les platines supérieures et latérales qui vont quant à elle “racler” le bois pour produire les copeaux.
  • Le goulet situé entre les platines et le limiteur de profondeur est la partie creuse qui va donner la forme arrondie aux copeaux de bois.

Il existe différents types de gouge en fonction des utilisations :

  • Profil carré (chisel) : ces gouges sont utilisées pour les bois durs et nécessite donc une tronçonneuse puissante (> 45 cm³). La coupe est rapide mais l’affûtage de ces chaînes est difficile et le moindre contact avec la terre les émousse.
  • Profil demi-rond (semi chisel, micro chisel et micro lite) : ces gouges représentent un intermédiaire entre les rondes et les carrés. Elles permettent de couper les bois tendre et les bois durs tout en s’émoussant moins facilement que les gouges carrées. Elles représentent donc un bon compromis. Les gouges semi-chisel sont utilisables par les tronçonneuses de moyennes et grosses cylindrées (jusqu’à 100 cm³). Les gouges micro chisel sont quant à elle adaptées aux tronçonneuses de faible et moyenne puissance (entre 38 cm³ et 60 cm³). Tandis que les gouges micro lite s’utilisent pour les tronçonneuses de petite cylindrée (34 cm³ à 50 cm³).
  • Profil rond (chipper) : ces chaînes sont adaptées aux bois tendres et leur vitesse de coupe est réduite du fait de l’angle d’attaque moins fort que pour les gouges carrées. Ces gouges sont les plus faciles à réaffûter et sont tolérantes en cas de contact avec la terre. De plus, elles ne nécessitent pas de tronçonneuses puissantes.
Gouge d'une chaîne de tronçonneuse

Pour connaître la longueur d’une chaîne de tronçonneuse, il suffit de compter le nombre de maillons entraineurs. A noter que pour éviter certaines erreurs, les fabricants indiquent sur les guides les caractéristiques des chaînes adaptées aux tronçonneuses. Vous pouvez également vous référer à la notice fournie avec la machine.

L’entretien de la chaîne

La tension de la chaîne

Une mauvaise tension de la chaîne peut entrainer des problèmes sur le guide, la chaîne et peut provoquer l’effet de kickback. Il faut donc vérifier la tension très régulièrement avant et pendant l’utilisation. Une chaîne est tendue si, lorsque vous tirez sur la chaîne, celle-ci sort à peine du guide et revient en place rapidement lorsque vous la lâchez.

Copeaux lors de l'utilisation d'une tronçonneuse
Réglage de la tension d'une chaîne de tronçonneuse Husqvarna

Pour régler la tension de la chaîne suivez les étapes ci-dessous :

  • Éteignez le moteur.
  • Desserrez les écrous de serrage du guide.
  • Relevez le guide par le nez.
  • Réglez la tension de la chaîne.
  • Resserrez les écrous de serrage.
  • Testez la tension.

Pour cette opération, vous aurez besoin de gants, d’un tournevis plat et de clés à pipe. Le tension de la chaîne doit être vérifiée régulièrement pendant la première demi-heure d’utilisation car la chaîne va naturellement se détendre en chauffant. Une fois la session de travail terminé, n’oubliez pas de détendre la chaîne qui va se rétracter en refroidissant et pourrait endommager le dispositif de coupe.

La lubrification de la chaîne

La lubrification de l’ensemble du dispositif de coupe (chaîne, guide et pignon) est essentielle pour éviter la casse. Lors de l’utilisation d’une chaîne neuve voici quelques indications à respecter :

  • Laissez tremper la chaîne pendant une nuit dans de l’huile pour que celle-ci soit bien imprégnée.
  • Avec une pompe manuelle, ajoutez de l’huile sur le guide et la chaîne avant d’allumer votre tronçonneuse.
  • Une fois la tronçonneuse allumée, faites tourner la machine à faible régime pour bien lubrifier le dispositif de coupe.
Huile de chaîne pour tronçonneuse
Trous de lubrification du guide-chaîne

Des précautions sont également à prendre avant, pendant et après l’utilisation de la tronçonneuse :

  • Avant le démarrage, vérifier le niveau d’huile du réservoir et assurez-vous de l’étanchéité de celui-ci.
  • Pendant l’utilisation, vérifiez régulièrement le niveau d’huile et re-faites le plein en même temps que le carburant.
  • Vérifiez régulièrement que la lubrification se fait correctement. De l’huile doit suinter le long du guide et lorsque vous orientez votre tronçonneuse vers le sol en la faisant tourner à moyen régime, de l’huile doit gicler sur le sol.
  • Débouchez régulièrement les orifices de lubrification présents sur le guide qui peuvent se boucher à cause des copeaux.

Une fois votre session de travail terminée, nettoyez correctement le dispositif de coupe et les orifices de lubrification. Faites également le plein du réservoir d’huile.

Les limiteurs de profondeur

Le réglage correcte des limiteurs de profondeur de la chaîne est indispensable tant d’un point de vue des performances de la chaîne que d’un point de vue de la sécurité de l’utilisateur. Le réglage des limiteurs de profondeur doit se faire une fois la tension de la chaîne réalisée. Vous aurez besoin pour cela d’une jauge de profondeur dont les caractéristiques doivent être les mêmes que celle de votre chaîne. Il faudra vérifier l’état d’usure des limiteurs tous les deux ou trois affûtage de chaîne.

Limiteurs de profondeur d'une chaîne de tronçonneuse
Réglage des limiteurs de profondeur

Pour régler les limiteurs de profondeur, procédez comme suit :

  • Placez la jauge de profondeur sur la gouge.
  • Limez le limiteur de profondeur si celui-ci dépasse de la jauge (avec une lime plate). Vous devez toujours limer de l’intérieur du maillot vers l’extérieur. Prenez garde de ne pas limer les autres maillons alentours.
  • Une fois la bonne hauteur obtenue, arrondissez l’angle avant du limiteur de profondeur (toujours avec la lime plate) pour lui rendre sa forme originale.

L’affûtage de la chaîne

Avec une chaîne correctement affûtée, vous n’avez pas besoin de forcer pour couper le bois : une simple pression suffit pour réaliser la coupe. Si la chaîne est mal affûtée, non seulement vous forcerez sur la machine et vous vous épuiserez plus vite. Mais vous userez aussi votre tronçonneuse plus rapidement. Pour savoir si une chaîne est bien affûté, observez les copeaux produits lors de la coupe : si les copeaux sont épais c’est que votre chaîne est bien affûtée. Si votre engin produit des copeaux très fin ou de la poussière c’est que votre chaîne a besoin d’un affûtage. Évitez également de faire entrer votre chaîne en contact avec le sol car la terre est un abrasif qui émoussera rapidement votre chaîne.

Affûtage d'une chaîne de tronçonneuse
Chaîne de tronçonneuse et lime ronde

Avant d’affûter votre chaîne, vous devrez préalablement avoir régler la tension et les limiteurs de profondeur. Pour l’affûtage, vous aurez besoin au minimum d’une lime ronde, d’un porte lime et d’un étau de maintien. Procédez ensuite comme suit :

  • Placez le porte lime sur la platine supérieur et le limiteur de profondeur de la gouge.
  • Affûtez les gouges en limant de l’intérieur vers l’extérieur (toujours en poussant). Faîtes en entier l’un des côté de la chaîne en maintenant correctement le porte-lime et faites ensuite le second côté de la chaîne.
  • Vérifiez qu’il ne reste pas de traces d’usure sur les gouges et revérifiez les limiteurs de profondeur ainsi que la longueur des gouges qui doivent être égales.

Réparer une chaîne

Dans certains cas vous aurez besoin de réparer votre chaîne de tronçonneuse. En effet, si seulement un seul maillon est endommagé, il serait dommage de racheter une chaîne neuve. Pour cela, vous aurez bien entendu besoin des maillots de rechange mais également d’une riveteuse et d’une dériveteuse. Vous devrez aussi possédez les équipements de protection pour évitez les éclats lors du dérivetage : gants, lunettes et masque de protection. Outre le remplacement des maillons, vous devrez être capable de diagnostiquer les problèmes de coupe rencontrés par votre tronçonneuse :

  • Pourquoi coupe-t-elle de biais ?
  • D’où vient l’usure anormale de certains maillons ?
  • Pourquoi la chaîne s’émousse-t-elle rapidement ?
  • Qu’est-ce qui a causé le serrage des joints de la chaîne ?

Nous ferons donc le point sur les différents remèdes à appliquer en fonction des problématiques.

Réparation d'une chaîne de tronçonneuse

L’achat d’une chaîne

Pour acheter une chaîne de tronçonneuse, vous aurez besoin des caractéristiques suivantes : le pas, la jauge et la longueur (en maillons ou en cm). Ces éléments peuvent être calculés manuellement (voir plus haut) ou vous pouvez généralement les trouver sur le guide-chaine. Différentes marques proposent ensuite des chaînes de tronçonneuses. Vous trouverez ainsi des marques génériques proposant des chaînes s’adaptant à toutes les machines. L’une des plus connues est Oregon. Vous trouverez également les chaînes de marques de constructeur qui s’adapteront particulièrement aux machines de la marque (Stihl, Husqvarna etc.). Le prix pourra varier de 7€ à 23€ la chaîne et la qualité sera également variable en fonction des modèles.

Vous avez aimé cette page ?

Partagez-la sur vos réseaux sociaux préférés.

Vous n’avez pas trouvé ce que vous cherchez ?

La réponse est sans doute ailleurs.