L’entretien du jardin est une source d’occupation quasiment inépuisable. Cela peut rapidement devenir une passion, mais également une corvée. Pour que l’entretien de votre jardin reste avant tout un plaisir, nous allons voir ici comment prendre soin de votre jardin facilement, au fil des saisons, et avec des méthodes naturelles.

Qui doit entretenir son jardin ?

Entretien du jardin par le locataire

Vous êtes propriétaire

Si vous êtes propriétaire et résidant d’une maison avec jardin, c’est à vous qu’il incombe d’entretenir votre jardin. Aucune obligation cependant à ce que votre pelouse ressemble à un green de golf, vous pouvez tout à fait vous contenter d’un jardin “écologique” plus déstructuré.

Vous êtes locataire

Si vous êtes locataire, l’entretien du jardin vous revient. C’est la loi. Un décret encadre précisément les obligations qui vous incombent. A savoir pour le jardin :

  • L’entretien courant des allées, des pelouses, des massifs, des bassins et des piscines ;
  • La taille, l’élagage, l’échenillage des arbres et des arbustes ;
  • Le remplacement des arbustes et la réparation et le remplacement des installations mobiles d’arrosage.

Ajoutez à cela l’entretien des auvents, des terrasses et des marquises (démoussez et enlevez les divers végétaux etc.). Mais également celui des gouttières, évacuation des eaux pluviales et des chéneaux.

Une ambiguïté demeure néanmoins quant à l’élagage des arbres. Si le décret inclus bien ces travaux comme charge du locataire, un autre décret sur les charges récupérables par le locataire ne stipule par l’élagage des arbres mais seulement ceux des arbustes… Néanmoins, la jurisprudence aurait tranché et décidé de faire peser cette charge sur le propriétaire.

Quoi qu’il en soit, nous vous conseillons vivement de bien préciser ce point dans votre contrat de location et de vous mettre d’accord dès le début avec vos propriétaires pour éviter les futurs conflits. Il convient donc de définir :

  • Qui sera chargé de l’élagage des arbres.
  • Qui sera chargé de l’élagage des arbustes : il peut en effet être difficile de définir qu’est-ce qui est un arbuste et qu’est-ce qui est un arbre…

Autre point extrêmement important, vérifier l’état du jardin avant la signature du bail. Les dommages, les réparations et entretiens à réaliser avant la signature seront à faire par le propriétaire et non le futur locataire. Le futur jardin doit être en parfait état avant de signer.

Vous êtes en copropriété

Si vous êtes en copropriété, locataire ou propriétaire, et que vous disposez d’un jardin en rez-de-chaussée, c’est à vous de l’entretenir.

Cependant, du fait que ce jardin est généralement une partie commune (à la jouissance du logement attenant), il est possible que vous ayez certaines contraintes supplémentaires fixées par le règlement de copropriété (obligation de tonte régulière, de taille des haies…). Les obligations varient selon les copropriétés et les charges d’entretien peuvent parfois être réparties entre les copropriétaires.

Une fois encore nous vous conseillons de lire attentivement le règlement de copropriété avant de vous engager.

Vous ne voulez pas entretenir votre jardin

Services d’aide à la personne pour l’entretien du jardin

Si l’entretien du jardin vous ennuie ou que vous n’êtes pas en mesure d’effectuer une ou plusieurs des tâches pour entretenir votre jardin, vous pouvez avoir recours à une entreprise de service à la personne. Cette dernière, moyennant paiement, pourra réaliser différents travaux d’entretien dans votre jardin.

Cela peut aller de la pose d’une clôture, à la tonte de la pelouse ou la taille des haies en passant par l’élagage de vos arbres.

Crédit d’impôt et entretien du jardin

Ces dépenses d’entretien du jardin peuvent donner lieu à un crédit d’impôt s’il s’agit de petits travaux de jardinage. En premier lieu, il faut que ces dépenses concernent votre résidence principale ou secondaire, en France, que vous soyez propriétaire ou locataire. Les sommes ouvrant droit à crédits d’impôt seront celles que vous aurez versé au salarié qui a effectué les travaux, à l’organisme qui rend les services à la personne (entreprise, association ou autre organisme) ou à l’organisme à but non lucratif (type CCAS ou association d’aide à domicile).

Le crédit d’impôt sera égale à 50% des dépenses engagées. Attention, il s’agit de déclarer seulement les dépenses restantes à votre charge. Vous devez donc déduire éventuellement l’APA, les aides versées par le comité d’entreprise (en nature ou via des chèques CESU). Le plafond du crédit d’impôt s’élève à 5 000€ par an.

Pensez à gardez les justificatifs nécessaires pour pouvoir justifier du crédit d’impôt déclaré : attestation annuelle, lettre d’engagement, contrats de travail, bulletins de salaire (si vous êtes l’employeur direct).

Où déclarer le crédit d’impôt d’entretien du jardin

Pour déclarer les travaux de jardinage sur votre déclaration d’impôt, rendez vous en page 4 qui regroupe toutes les réductions d’impôt dans l’encadré n°7.

Remplissez ensuite les montants dans les cases suivantes en fonction de votre situation :

  • 7DB si vous êtes actif,
  • 7DF si vous êtes non actif ou retraité,
  • 7DQ si vous avez engagée les dépenses pour un ascendant bénéficiaire de l’APA.

Si c’est la première année que vous employez un salarié à domicile, cochez la case 7DQ. Si un membre du foyer possède une carte d’invalidité d’au moins 80%, cochez la case 7DG.

Les tarifs d’entretien du jardin

Voici les tarifs d’entretien du jardin pour les travaux les plus courant.

Type d’entretienPrix à l’heurePrix au m/m²/unité
Entretien du jardin5€ à 7,5€ m²
Tonte de la pelouse22€ à 45€0,15€ à 0,5€ m²
Taille de haies5€ à 15€ m
Débroussaillage25€ à 50€0,10€ à 0,30€ m²
Plantation de haies30€ à 200€ m
Arrachage d’un arbuste40€ à 120€ unité
Élagage d’un arbre100€ à 500€ unité
Abattage d’un arbre200€ à 600€ unité
Déssouchage80€ à 600€ unité
Ramassage des feuilles15€ à 60€1€ à 4€ m²

Il s’agit bien entendu de prix moyens car le prix peut varier en fonction d’une multitude de facteurs :

  • Nature exacte du travail d’entretien
  • Taille du jardin
  • Caractéristiques du terrain : en pente, difficilement accessible, rocailleux…
  • Frais annexes : frais de gestion en cas de contrat d’entretien, TVA, frais annexe (remise en état du terrain, enlèvement des déchets…)
  • Localisation du jardin : les tarifs varient en fonction des régions.
  • La qualification du jardinier et le type d’entreprise : auto-entrepreneur, jardinier-paysagiste, entreprise multi-services…

Quelle est la TVA pour les travaux d’entretien du jardin

La TVA applicable pour les travaux d’entretien du jardin est de 20%. Cela concerne tous les travaux vus précédemment : élagage, abattage, taille des haies, tonte de la pelouse… A noter malgré tout que certains travaux peuvent relever d’une TVA réduite :

  • Les travaux d’entretien préalables à des travaux sur la maison (amélioration, entretien, transformation, aménagement) : par exemple, abattre un arbre en prévision de la construction d’une terrasse en prolongement de la maison. La TVA sera réduite à 10%.
  • Les travaux à caractère d’urgence : si un arbre menace par exemple de s’abattre sur votre maison. La TVA sera réduite à 10%.

Quand entretenir son jardin ?

L’entretien du jardin est nécessaire (malheureusement ou heureusement selon vos dispositions) à toute période de l’année. Bien entendu, le type de travail à réaliser ainsi que la fréquence et la charge de travail seront différents en fonction des saisons. Voici un petit récapitulatif des tâches à réaliser au jardin au fil de l’année.

Entretenir son jardin en hiver

Protéger les arbres du froid

Même si ce n’est pas forcément la saison a plus propice au jardinage, il reste un certain nombre de travaux à réaliser l’hiver qui visent deux objectifs :

  • préserver le jardin du froid,
  • préparer la venue du printemps dans les meilleurs conditions possibles.

Voici les quelques travaux de jardinage à réaliser l’hiver.

Protéger les plantes, arbustes et arbres sensibles au froid

Cette tâche est à réaliser en tout début d’hiver pour protéger vos végétaux contre les périodes de grand froid. Rentrez vos plantes et arbustes en pot à l’intérieur. Et mettez un voile d’hivernage sur les plantes que vous ne pouvez pas rentrer.

Vous pouvez également disposer un paillis au pied de vos plantes sensibles pour les protéger.

Tailler certains arbres et plantes

Ce travail est lui aussi à réaliser au début de l’hiver lorsque le temps est encore doux pour ne pas trop affaiblir les végétaux. En fonction de vos arbres, certains auront besoin d’être taillés pour aborder le printemps en pleine forme.

Certaines plantes auront également besoin d’être rabattues à quelques centimètres du sol pour elles aussi repartir de plus belle lors des beaux jours.

Désherber et nettoyer

L’hiver peut être une excellente période pour désherber le jardin : l’herbe n’est pas très haute, les espaces sont dégagés et cela vous permettra d’avoir une tâche de moins à réaliser lors de l’arrivée des beaux jours et du rush printanier.

Outre les allées et le jardin, pensez également à désherber votre potager pour lui permettre de respirer.

Profitez-en aussi pour nettoyer vos massifs, vos bassins, vos aménagement et vos outils de jardin. Encore une tâche de moins à faire au printemps !

Entretenir le gazon

Si vous possédez une gazon, l’hiver est la période idéale pour lui apporter des soins. Ramassez et compostez les feuilles mortes sur votre gazon ou paillez vos arbres avec. Puis scarifiez la pelouse pour l’aérer.

Récolter, planter et semer

Le potager n’est pas mort en hiver ! Si vous avez planté des légumes d’hiver, il va être temps de les récolter : salades, choix, poireaux, panais…

Vous pouvez également réfléchir à la future disposition de votre potager : quelles cultures, quelle disposition, rotation des plants etc.

Vous pouvez même repenser de manière globale le plan de votre jardin !

Si vous faites de semis, vous allez pouvoir commencer à les semer sous abris. Et s’il ne gèle pas, vous pouvez même commencer à planter certaines plantes, arbres et arbustes.

Aménager le jardin

L’hiver est une période propice aux travaux d’aménagement du jardin. Les travaux de jardinage sont moins nombreux et faire des gros travaux à cette période vous permettra de profiter pleinement de votre jardin lors de la belle saison.

Si vous prévoyez de gros travaux pour votre jardin, c’est donc la période idéale pour s’y mettre : terrasse, gazon, haie, bassin, système d’arrosage enterré…

Profitez-en également pour mettre en place, en début d’hiver, des aménagements pour accueillir les petits animaux du jardin : mangeoire à oiseaux (nourriture et eau), hôtel à insecte, nids etc.

Entretenir son jardin au printemps

Tondre la pelouse

Au printemps, la nature reprend ses droits. Les travaux dans le jardins pullulent et il vous faudra de l’ordre et de la méthode si vous ne voulez pas être submergé. D’où l’importance d’avoir anticipé certains travaux en hiver. Voici la liste des travaux d’entretien du jardin au printemps.

Entretien des plantes et arbustes

Après l’hiver, il est temps de remettre vos plantes et arbustes en état pour qu’ils profitent bien du printemps. Commencez par le sol de vos végétaux que vous pourrez enrichir avec de l’engrais (bio) et/ou du compost.

Puis taillez ou rabattez les végétaux que vous n’avez pas taillé en automne et dont les tiges sont sèches. Taillez également les fleurs fanées et les feuilles abimées ou malades qui ne seraient pas tombées pendant l’hiver.

Vous pouvez laisser les plus petits débris directement au pied des plantes, ils enrichiront le sol. Les autres iront au compost vert. Pour aérer le sol et enlever les mauvaises herbes, binez entre vos plantes.

Profitez également de cette période pour surveiller si vos plantations et réorganisation de l’hiver ont pris racine et si les végétaux déplacés ou plantés se sont adaptés à leur nouvel environnement.

Tailler les arbres

Les arbres que vous n’avez pas taillé en automne ou en hiver peuvent être taillés au début du printemps, avant qu’il ne commence à faire vraiment doux. Profitez de ce moment pour réfléchir à la silhouette de vos arbres en gardant à l’esprit l’adage suivant : la nature aime ce qui est beau.

Entretenir le gazon

Le gazon nécessite un soin tout particulier au printemps. Cela lui permettra de tenir ensuite toute l’année en bonne santé. Vous allez pouvoir commencer par enlever la mousse (à l’aide d’un scarificateur) et autres herbes indésirables (à l’aide d’un tire-racines). Rebouchez ensuite les trous dans votre gazon à l’aide d’un gazon de regarnissage.

Si vous plantez du gazon, prenez un moment pour sélectionner le type de gazon que vous souhaitez planter.

Taillez les bordures et autres endroits où la tondeuse ne pourra pas passer.

Passez ensuite le rouleau pour aplanir votre terrain avant la première tonte.

Vous pouvez enfin tondre. Au printemps, pour un gazon, il est préconisé de tondre une fois par semaine voire deux.

Planter des fleurs

Dès le mois de mars, vous allez pouvoir commencer à planter vos fleurs et autres plantes vivaces. Faire des divisions de vos fleurs ainsi que vos boutures d’arbustes.

Remise en route de l’arrosage

Si vous avez un système d’arrosage automatique, c’est au printemps que vous allez pouvoir le remettre en route, après avoir réaliser les vérifications de rigueur.

Planter des fruits et légumes

Le potager est l’autre gros morceau (avec l’entretien de la pelouse) en terme de charge de travail au printemps. En début de printemps, il va être temps de semer les premiers légumes : betterave, pomme de terre, salades…

En mars, s’il ne gèle pas, vous pouvez commencer les semis (oignons, petits pois, carottes, radis) et sortir ce que vous aurez semé sous abris pendant l’hiver.

Ces plantations seront évidemment à assortir d’un travail d’entretien du potager :

  • Aérer la terre
  • Enlever les mauvaises herbes
  • Mettre de l’engrais (bio) et/ou du compost

Ressortir les aménagements du jardin

Si vous n’avez pas eu le temps de le faire en hiver ou si le temps ne l’a pas permis, il peut être encore temps de vous occuper de vos aménagements de jardin :

  • Démousser et nettoyer les terrasses, murettes et autres aménagements en bois et en pierre
  • Entretien du mobilier et des aménagements en bois

Entretenir son jardin en été

Massifs fleuris

En été, la chaleur s’installe. Fini les grands travaux de réaménagement et place à l’entretien des plantes et à l’arrosage. Ces deux tâches sont celles qui occuperont principalement vos étés. Voici un petit état des lieux des choses à faire au jardin en été ainsi que quelques astuces pour vous faciliter la vie.

Tailler les plantes

La taille des plantes en été possède un double objectifs : empêcher l’effondrement de celles-ci sous le poids des feuilles, des fleurs et sous l’impact de la chaleur, et éviter un essaimage sauvage de certaines plantes envahissante dans votre jardin.

Placez éventuellement des tuteurs pour les longues plantes pour qu’elles résistent aux vents.

Planter des fleurs

Il est encore temps de planter des fleurs en été. Néanmoins, il faudra agir avec précaution pour que la plante s’adapte à son nouvel environnement. Pensez à bien imbiber la motte de terre avant de replanter le végétal. Et paillez ensuite pour éviter l’évaporation du sol.

Entretenir le potager

Tout d’abord, pensez à sélectionner, lors des plantations, des légumes résistants aux climats chauds.

Durant l’été, traitez vos plants au purin d’ortie pour leur donner force et vigueur tout en éloignant les pucerons.

Nettoyez votre potager des mauvaises herbes. Pour ensuite pailler par dessus ou planter des végétaux en synergie avec ceux de votre potager.

Plantez de l’engrais verts dans vos espaces qui séparent vos planches de potager : trèfle blanc, épinard…

L’entretien des plantes et fleurs en pot

L’entretien estival de vos plantes en pot peut rapidement devenir une corvée. Il est néanmoins nécessaire car vos potées peuvent rapidement souffrir de la chaleur. Il est donc impératif de leur apporter un arrosage régulier.

Pour que celui-ci ne soit pas une corvée, regroupez vos pots en un ou deux endroits pour réduire le nombre d’allers-retours avec l’arrosoir. Cela vous facilitera la tâche également si vous avez besoin d’ombrer vos plantes.

Vos plantes en pot peuvent également avoir besoin d’engrais (bio) pour subvenir à leurs besoins sur toute la période d’été. Ils sont généralement à diluer dans l’eau. Vous pouvez également opter pour les fertilisants longue durée à mélanger au terreau lors de la plantation.

Arroser

L’arrosage du jardin, des plantes, des arbres, des arbustes et du potager peut rapidement devenir une tâche très chronophage. Elle est néanmoins nécessaire lorsque les températures s’envole en plein milieu de l’été.

Si vous avez un gazon, faites le choix d’arroser moins fréquemment mais plus longtemps, l’eau pénètrera ainsi mieux dans le sol.

Tondez aussi moins régulièrement et en laissant une hauteur plus élevée qu’à la normale pour que l’herbe résiste mieux à la sécheresse. Vous pouvez également privilégier des types de graminées résistants mieux à la chaleur.

Pour l’arrosage de vos plantes, de votre potager et de vos arbres : pensez pratique. Installez des cales pour délimiter le passage du tuyau d’arrosage sans que celui-ci écrase vos plantes. Installez un système de goute à goute pour arroser vos végétaux sans contraintes. Cela aura en plus l’avantage de ne pas arroser les feuilles de vos légumes du potager et donc de ne pas favoriser les champignons.

Optez éventuellement pour un arrosage automatique si vous devez partir pendant de longues périodes ou pour gagner en flexibilité.

Entretien des allées et des zones nues

Si vous vous retrouvez avec des zones nues dans votre terrain au début de l’été sans avoir pu y semer un engrais vert, vous pouvez choisir d’y installer des paillages provisoires. Cartons, toiles de jutes, bâches… De quoi empêcher les mauvais herbes de proliférer sur ces zones en friche.

Vous pouvez aussi pailler les allées entre vos massifs. Outre que ces paillages empêcheront la prolifération des mauvais herbes, ils permettront également de limiter l’évaporation de l’eau et l’assèchement du sol. Vous avez de nombreux choix avec des paillages esthétiques colorés : cosses de cacao, écorces de pin…

Surveiller le compost

En été, le compost nécessite une surveillance particulière. En effet, pour bien se désagréger, les éléments qui composent votre compost ont besoin d’humidité et d’air. Dans le cas contraire, le compost peut se dessécher et dégager une odeur désagréable.

Il convient donc de veiller à l’aérer régulièrement et à maintenir une humidité suffisante en l‘arrosant éventuellement.

Protéger vos fruits

Vos arbres fruitiers vont enfin donner leurs fruits. Mais vous n’êtes pas les seuls à en être friands. Les insectes, les rongeurs et les oiseaux vont également venir faire leur récolte.

Pour assurer une répartition équitable, détachez les fruits malades ou déjà attaqués par les insectes. Veillez à ne maintenir sur les arbres que vos plus beaux fruits en limitant le nombre par branche pour éviter la casse.

Entretenir son jardin en automne

Ramassage des feuilles mortes

L’été est fini. Le temps se rafraichi et les jours de pluie se font plus nombreux. Après les jours plus calmes de l’été, plusieurs travaux vont nécessiter votre attention pour bien préparer votre jardin à la venue de l’hiver. Voici une petite revue des travaux de jardinage à faire en automne.

Tondre la pelouse

En automne, il va être temps de tondre votre pelouse pour les dernières fois de l’année. Plus la tonte sera tardive, plus il sera facile de réamorcer la tonte à la venue du printemps. Vous devriez pouvoir tondre jusqu’à fin octobre, voire début novembre, avant que ne commencent les premières gelées.

Tailler les arbres et arbustes

Avant que les végétaux ne rentrent en sommeil, il est intéressant de les tailler. Veillez à ne pas trop tailler vos arbres et arbustes qui devront être en mesure de passer l’hiver. Vos végétaux à feuillage persistant peuvent quant à eux être taillés plus abondamment (les haies par exemple).

C’est aussi en automne que vous pouvez planter vos arbres fruitiers. Gardez en tête le proverbe : “A la Sainte Catherine, tout bois prend racine.

Protéger vos végétaux

En automne, il faut d’ores et déjà anticiper la venue de l’hiver, d’autant que les premières gelées peuvent parfois arriver tôt dans l’année. Il est donc primordial de protéger vos végétaux craignant le froid.

Les plantes, fleurs et arbustes en pots pourront être rentrés dans votre maison, dans une véranda ou sous serre.

Les arbustes et arbres plantés en pleine terre seront quant à eux protégés par un voile d’hivernage ainsi qu’un paillage.

Planter des fleurs d’automne

Certaines fleurs d’automne permettront d’égayer votre jardin durant cette saison. On pensera notamment aux violettes, aux pensées ou aux giroflées. C’est également à cette saison que vous pourrez planter vos bulbes pour le printemps suivant et repiquer vos plantes ou les transplanter.

Ramasser les feuilles mortes

Il s’agit surement de la corvée la plus chronophage des travaux automnaux. Malgré tout, le ramassage des feuilles mortes s’avère une nécessité pour permettre au gazon de respirer. Une fois les feuilles mortes ramassées vous pouvez les utiliser de différentes manières :

  • Vous pouvez les composter pour faire de l’engrais pour les années suivantes.
  • Vous pouvez les amasser aux pieds des arbres. Elles se décomposeront pour faire de l’humus qui enrichira le sol. Elles joueront également le rôle de paillage pour l’hiver.

Une fois le sol nettoyé, il est conseillé de griffer le gazon pour améliorer l’aération de la pelouse. Épandre de l’engrais d’automne fait aussi parti des options pour entretenir votre gazon. Enfin, l’automne est une période idéale pour réaliser vos semis de gazon.

Aménager des accueils pour les insectes et les animaux

En prévision de l’hiver, prévoyez des petits aménagements pour nos amis du jardin :

  • Nichoirs et mangeoires pour les oiseaux
  • Hôtels à insectes
  • Tas de bois et de brindilles pour les hérissons

Ces différentes installations leur permettront de passer l’hiver en toute sécurité.

Ranger les aménagements du jardin

Avec l’augmentation de la pluviométrie durant cette saison, il est intéressant de protéger vos aménagement extérieurs en rentrant notamment votre mobilier de jardin et vos différentes décorations extérieurs.

A la fin de l’automne, il faudra également hiverner votre réseau d’arrosage pour qu’il ne subisse pas de dégâts liés au gel.

C’est aussi le moment d’entretenir votre bassin si vous en possédez un :

  • Nourrir les poissons pour qu’ils passent l’hiver sans encombre.
  • Repêcher les feuilles mortes.
  • Tailler les nénuphars.

Récolter vos derniers fruits et légumes

L’automne est une saison prolifique en fruits et légumes. Leur avantage est que ces derniers peuvent souvent se conserver longtemps avant d’être consommés (plusieurs mois). Pour cela, ils doivent être conservés dans des caisses aérées, dans un endroit frais et sec, et avoir été séchés au préalable.

  • Fruits : pommes et poires.
  • Légumes : courges, potirons, potimarrons.

L’automne et également la saison où peuvent être semés certaines légumes qui émergeront dès le début du printemps :

  • Fèves
  • Épinards
  • Petits pois

Comment entretenir facilement son jardin

Entretenir son jardin facilement

Il existe plusieurs solutions pour que l’entretien du jardin ne devienne pas une corvée. Nous allons vous donner ici quelques astuces pour entretenir votre jardin facilement.

Penser l’aménagement du jardin en amont

Il s’agit du pré-requis incontournable à l’élaboration d’un jardin. Mais c’est aussi celui qui vous facilitera ensuite l’entretien de votre jardin pendant de nombreuses années. Il s’agit de l’organisation de votre jardin. Les différents espaces qui composent votre jardin doivent être structurés et cohérents. Et doivent être pensés pour l’entretien.

  • Planter un Catalpa près de sa terrasse pour avoir de l’ombre en été peut-être une bonne idée. Mais cela engendrera un nettoyage de votre terrasse accru en automne lorsqu’il perdra ses feuilles. Et une taille annuelle de l’arbre.
  • Penser à vérifier l’emprise de vos arbres et de vos haies avant de les planter pour ne pas vous retrouver ensuite dans l’incapacité de les entretenir car ils seront “collés” à la clôture ou que la tondeuse ne pourra plus passer entre eux.
  • Un potager en carré au centre du jardin est un bel aménagement. Mais si l’arrosage n’est pas anticipé, vous risquez d’avoir un tuyau en travers du jardin pendant tout l’été, qui vous gênera pour vous déplacer et pour tondre.
  • Quels matériaux choisir pour sa terrasse : un bois que l’on doit “nourrir” tous les ans ou un carrelage d’extérieur à nettoyer régulièrement ?
  • Dans quel endroit stratégique aménager un parterre de fleurs pour qu’il soit également facile à arroser, à entretenir et ne gêne pas pour la tonte ?

Toutes ses questions et bien d’autres sont à anticiper avant d’entrer dans la phase de réalisation de vos projets. On pourrait résumer ce paragraphe à : un jardin bien pensé est un jardin qui s’entretient facilement.

C’est pour cela aussi que les achats impulsifs en jardinerie ou en pépinière sont à proscrire. C’est en achetant sur un coup de tête sans avoir murement réfléchit à son projet que l’on se retrouve ensuite avec des problématiques d’entretien difficile du jardin.

Organiser et planifier ses travaux de jardinage

Cela parait tout bête, mais c’est pourtant fondamental. Pour être sûr de ne rien oublier et de ne pas se faire déborder par les tâches du jardin, réalisez un calendrier de vos travaux récurrents de jardinage. La liste des travaux de jardinage à faire par saison, que nous avons vu plus haut, est un bon début. Ainsi, la charge de travail sera répartie sur l’année et l’entretien du jardin sera facilité. Fini le rush printanier avec la tonte de la pelouse chaque semaine, la taille des arbres, le potager…

Un tableau Excel sous la forme d’un diagramme de Gant peut très bien faire l’affaire. Pas besoin de quelque chose de trop complexe. Il s’agit de récapituler :

  • La liste des choses à faire pour être sûr de ne rien oublier.
  • La période à laquelle effectuer la tâche.
  • Éventuellement la récurrence de celle-ci.

Définissez également vos priorités et quel niveau d’exigence vous souhaitez : avez-vous besoin d’un gazon anglais impeccable ou une simple pelouse pour jouer dehors avec les enfants vous suffit ? C’est à vous de juger.

Faire appel à un professionnel de l’entretien des espaces verts

Une bonne solution pour se faciliter l’entretien du jardin peut être de faire appel à un professionnel de l’entretien des espaces verts. Rien ne vous oblige évidemment à déléguer tous les travaux de jardinage à un tiers.

Sélectionnez certains travaux à faire et d’autres à sous-traiter. Vous ne savez pas ou ne voulez pas tailler vos arbres ou votre haie ? Pas de soucis, vous trouverez facilement 10 entreprises ou entrepreneurs autour de chez vous prêts à vous le faire pour des tarifs compétitifs. N’oubliez pas de faire plusieurs devis pour faire jouer la concurrence.

En planifiant ainsi certaines tâches à déléguer, vous pourrez vous concentrer sur d’autres travaux pour lesquels vous avez plus d’appétences et ainsi être à jour sur votre planning de jardin (cf. paragraphe précédent).

Avoir les bons outils de jardinage

Encore un point essentiel ! Avoir les bons outils pour les bons travaux est une priorité absolue si vous voulez entretenir votre jardin facilement.

Vous devez élaguer des arbres mais n’avez qu’une grosse tronçonneuse pour débiter votre bois de chauffage ? Vous allez souffrir car votre tronçonneuse sera trop lourde et inadaptée à ce travail. Et en plus vous risquez de vous blesser.

Vous voulez débroussailler les quelques plantes ligneuses qui ont poussé dans le fond de votre jardin mais n’avez qu’un petit coupe-bordures pour faire le tour de vos arbres ? Vous allez passer des heures pour ne peut-être même pas arriver à couper les plantes car le fil se brisera sur leurs tiges. En en plus vous risquez d’abimer votre outil par un travail pour lequel il n’est pas adapté.

En clair, utilisez les bons outils pour les bons travaux.

Et prenez des outils de qualité si vous le pouvez.

Oui c’est un budget.

Mais cela vous facilitera la vie.

Et vous travaillerez avec bonheur plutôt qu’en pestant.

Allez y petit à petit. Encore une fois priorisez. De quoi avez-vous le plus besoin ? N’achetez qu’un outil par an mais un bon. Qui durera longtemps et qui sera performant.

Louez ceux que vous ne possédez pas encore pour réduire les frais.

Entretenir ses outils de jardin

Avoir de bons outils de jardin est un pré-requis obligatoire mais cela ne constitue pas une finalité. En effet, il est absolument indispensable d’entretenir un minimum ses outils pour leur assurer une longévité et des performances toujours optimales.

Vous aurez beau avoir acheté la meilleur tronçonneuse thermique du marché, si vous n’aiguisez pas la chaîne, elle ne coupera pas bien et risquera de s’abimer plus vite. Pareil pour tous les gestes d’entretien classique qui permettront à votre débroussailleuse ou à votre taille-haies de durer dans le temps et de toujours vous garantir un confort d’utilisation au top.

Vous trouverez sur la-Tronçonneuse.com des tas de tutoriels pour vous guider dans l’entretien de vos outils de jardin.

Entretien du jardin : le récap’

Voici la synthèse de ce que nous venons de voir sur “Comment entretenir son jardin”.

  • Vous jouissez d’un jardin ? C’est à vous de l’entretenir. Que vous soyez propriétaire, locataire ou bien copropriété.

  • Vous pouvez faire appel à des entreprises de services d’aide à la personne, des auto-entrepreneurs ou des entreprises d’entretien des espaces verts pour déléguer certains travaux de jardinage :

    • Les travaux de petits jardinage sont soumis à crédit d’impôts : 50% des dépenses restantes à votre charge (plafond de 5 000€ par an).
    • Les dépenses pour le crédit d’impôt se déclare en page 4 de votre déclaration d’impôt, dans l’encadré n°7.
    • La TVA pour les travaux de jardinage est de 20% dans le cas général.
  • L’entretien du jardin en hiver :

    • Protéger vos végétaux sensibles au froid.
    • Taillez vos arbres et vos plantes.
    • Désherber et nettoyer le jardin.
    • Entretenir le gazon.
    • Au potager : récoltez, semez et plantez.
    • Lancer les travaux d’aménagement du jardin.
  • L’entretien du jardin au printemps :

    • Taillez et rabattez les plantes, arbres et arbustes.
    • Entretenez le gazon.
    • Plantez des fleurs.
    • Plantez des fruits et légumes au potager.
    • Ressortez les aménagements de jardin.
  • L’entretien du jardin en été :

    • Taillez les plantes.
    • Plantez des fleurs.
    • Entretenir le potager.
    • Arrosez les fleurs en pot, le potager et les arbres.
    • Entretenir les allées et les zones nues.
    • Surveillez le compost.
    • Protégez vos fruits.
  • L’entretien du jardin en automne :

    • Tondre la pelouse.
    • Protégez vos végétaux.
    • Plantez des fleurs.
    • Ramassez les feuilles mortes.
    • Aménagez des accueils pour les animaux du jardin.
    • Rangez les aménagements de jardin.
    • Récoltez les fruits et légumes.
  • Comment entretenir son jardin facilement :

    • Pensez l’organisation et la structuration du jardin au préalable.
    • Organisez et planifiez vos travaux de jardinage.
    • Faites vous aider par des professionnels de l’entretien des espaces verts.
    • Ayez de bons outils, fiables, performants et adaptés à vos différents travaux.
    • Entretenez correctement vos outils de jardin.